Les actus VPN

Retour sur le financement auto en 2019

le 06/03/2020

Le marché du financement automobile connaît une importante mutation ces derniers temps. En effet les Français ont de moins en moins recours au crédit classique pour financer l’achat de leur véhicule.


Voici un rappel synthétique des différentes formes de financement couramment proposées :


Le crédit à la consommation : Accordés par les banques ou les établissements de crédits, ces prêts n’ont pas d’objets prédéfinis.


Le crédit automobile : Souvent accordés par des sociétés financières filiales des constructeurs auto, ou par des organismes indépendants, ils sont uniquement accordés dans le but de financer une auto.


La LOA : Location avec Option d’Achat, ou le loyer versé chaque mois est calculé sur l’estimation de l’usage que vous allez faire de votre auto (et de son prix) avec possibilité d’acheter le véhicule à l’issue du contrat en s’acquittant de sa valeur résiduelle qui sera prévue dès le départ.


La LLD : Location Longue Durée, ou le loyer versé chaque mois est calculé sur l’estimation de l’usage que vous allez faire de votre auto (et de son prix), mais sans possibilité de racheter l’auto à l’issue.


Initialement, le crédit classique (octroi d’une somme progressivement remboursée sous forme de mensualités dont l’assiette est un taux variable) était maître dans le domaine du financement. Mais depuis quelque temps, cette tendance change au profit des locations.


En effet, en 2019, la LOA a été le principal mode de financement des véhicules neufs jusqu’à atteindre 76% des parts ce qui représente 7,2 milliards d’euros. A contrario, le crédit est en recul de 4% et descend à 2,2 milliards.  


Ce mode de financement est également en forte progression pour le véhicule d’occasion avec une croissance fulgurante de 43,5% ce qui représente 673 millions d’euros de financement selon l’Association Française des Sociétés de Financement. 

 

La progression du crédit pour le VO est plus modeste avec seulement 8% mais représente tout de même 4,2 milliards d’euros et reste donc le principal mode financement des produits d’occasion pour l’instant.


Véhicules neufs et occasion confondus, la LOA représente donc 7,9 milliards et 55,1% des produits financiers devançant alors le crédit qui représente à peine 45% du marché.


Cela reste à confirmer, mais il semblerait que la tendance des formules de location pour le VO suive celle du VN et il est probable que LOA et LLD prennent prochainement le pas sur le crédit lorsqu’il s’agira d’acheter un véhicule d’occasion.


Mais alors, comment expliquer ce succès ?


Il semblerait que les consommateurs soient de moins en moins attachés à la notion de propriété. Ils voient en la location un moyen de rationnaliser leurs finances en calculant et en ne payant que l’usage qu’ils feront de leur auto. Cela permet de mieux s’y retrouver financièrement. En plus de cela, deux avantages en découlent : le consommateur n’a pas besoin d’entamer de démarche de revente de son véhicule lorsqu’il cherche à s’en séparer, et n’a pas à supporter la décote de son véhicule et perdre de l’argent à l’arrivée. Un véhicule étant un investissement assez conséquent, couplé au prix galopant du carburant, et l’urbanisation forte des consommateurs plus jeunes font des locations un mode de financement plus attractif.


Attention cependant à bien expliquer à sa clientèle toutes les modalités du calcul des mensualités avec ce qui est inclus ou non, et bien mettre en garde le locataire qu’une inspection rigoureuse sera effectuée à la restitution pouvant engendrer des frais de remise en état si le véhicule n’a pas été soigné durant le contrat. 

 

Sources : L’argus, L’auto-info, journalauto, Autoplus, Comité des constructeurs Français d’Automobiles.

services en ligne

Dés à présent, vous pouvez :

  • -Réserver votre véhicule
  • -Personnaliser votre proposition client
  • -Effectuer un avis de recherche
› en savoir plus

Ma sélection

Voir la selection Vider la liste